Soutenir un proche diabétique

Votre conjoint, parent, enfant ou ami… vient d’être diagnostiqué diabétique. Après le choc émotionnel ressenti souvent comme une injustice, vous vous posez la question : comment l’aider à accepter son diabète ?

D’après une étude (DAWN2TM) de  Diabete Analytics, (diabeteanalytics.fr) sur « la qualité de vie, impact émotionnel et fardeau ressenti par les personnes vivant avec un diabète et leurs proches », le diabète génère de l’inquiétude, de la détresse émotionnelle (37 %) et une sensation de fardeau (60 %) pour l’entourage et représente une menace pour la vie relationnelle, les loisirs et les projets d’avenir. L’étude montre que c’est le malaise hypoglycémique qui est majoritairement redouté par les proches car ils en sont les témoins privilégiés mais n’ont pas toujours la formation pour en identifier les symptômes et y faire face.

De plus, le proche apporte un soutien psychologique dans la prise en charge du patient diabétique : vous l’accompagnez pour passer le cap de l’annonce de la maladie, vous partagez son anxiété voire sa dépression lors de l’apparition de complications et ce n’est pas tout. Vous devez intégrer les contraintes thérapeutiques de la vie quotidienne que beaucoup de patients diabétiques considèrent comme insupportables ou très difficiles à gérer ! Vous êtes aussi source et moteur de motivation.

Le rôle psychologique que joue l’entourage du patient dans la prise en charge de la maladie est-il suffisamment pris en compte ?

Vous vous êtes certainement déjà dit que ce rôle de soutien était parfois difficile à porter.

Cet accompagnement est proposé par des bénévoles patients experts, formés par la Fédération Française des Diabétiques, eux-mêmes diabétiques ou proches d’une personne diabétique. Prenez contact avec votre association locale pour vous renseigner sur les rencontres organisées dans votre région.