Le traitement de l'hypertension artérielle

La meilleure façon de prévenir l’hypertension artérielle est, comme pour le diabète, de modifier ses habitudes de vie et de suivre certaines règles hygiéno-diététiques. Ces mesures constituent la base nécessaire du traitement et permettent de retarder la prise de médicaments, voire même parfois de l’éviter. Cependant, un traitement médicamenteux peut parfois être indispensable.

Traiter l’hypertension sans médicaments

L’équilibre alimentaire et la lutte contre l’obésité sont au cœur du traitement.
Il est préférable que vous limitiez votre consommation de mauvaises graisses (comme les graisses animales ou l’huile de palme), de sel et de café (4 cafés caféinés/jour maximum), au profit d’une consommation de 5 fruits et légumes par jour minimum. Tentez de manger du poisson gras 2 à 3 fois par semaine (comme le maquereau, la sardine, ou le saumon).
 

Diminuez au maximum votre consommation de sel, responsable d'environ 25000 décès par an en France. Consommé en excès il est néfaste pour le système cardiovasculaire et le diabète car il augmente la pression artérielle.
La consommation moyenne de sel des français est estimée à 10 g/j, alors que les autorités sanitaires recommandent d’en ingérer un maximum de 5 à 6 g/j. Le fait de diminuer sa consommation journalière de 1 g pourrait réduire la tension artérielle jusqu’à 1cm de Hg*. Cet excès de sel est dû en majorité à son utilisation trop importante par l’industrie agro-alimentaire. En effet, les plats cuisinés, les biscuits, les céréales, les soupes et même le pain du boulanger, en contiennent bien plus que nécessaire (on en trouve jusqu’à 10 g dans certaines soupes préparées, 2,6 g dans une baguette).
Pour en savoir plus, consultez notre article sur comment bien lire les étiquettes.

Au-delà de l’alimentation, il faut également effectuer quelques changements dans votre mode de vie. La pratique d’une activité physique régulière est très importante, tout comme l’arrêt du tabac et de l’alcool (ajout d’un lien vers complications et risques). Il est important d’éviter également le stress en pratiquant des activités telles que la méditation, le yoga, et la sophrologie.

Traiter l’hypertension par les médicaments

On distingue 8 familles de médicaments contre l’hypertension, que l’on appelle hypotenseurs ou antihypertenseurs.

  • Les diurétiques thiazidiques qui stimulent l’élimination de l'eau et du sel par le rein, et qui sont souvent associés à un autre médicament.
  • Les bêta-bloquants qui agissent au niveau du stress et de l'adrénaline (qui diminue la puissance et la fréquence des battements cardiaques).
  • Les inhibiteurs ou antagonistes calciques qui agissent comme des vasodilatateurs, en assouplissant et dilatant les artères pour limiter la pression.
  • Les inhibiteurs des alpha récepteurs ou alpha-bloquants qui interviennent directement sur les artères.
  • Les anti-hypertenseurs centraux qui agissent au niveau des commandes cérébrales du cerveau. Mais ils sont moins utilisés en raison d’effets indésirables plus fréquents.
  • Les inhibiteurs de la rénine (IDR) qui bloquent une substance sécrétée par les reins qui favorise la contraction des artères.
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) qui agissent sur une enzyme au niveau des reins, et qui ont une action favorable sur le cœur et les artères.
  • Les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (ARA II) qui agissent contre une substance très active qui provoque la contraction des artères et l’hypertension.

Les familles les plus utilisées sont les diurétiques thiazidiques, les bêta-bloquants, les inhibiteurs ou antagonistes calciques, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion, et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine, car ce sont les plus documentés et les plus efficaces.
Pour les personnes âgées, ce sont les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II qui sont le plus souvent prescrits.


Le choix du traitement se fait en fonction du stade de la maladie, de son évolution et du profil du patient, en alliant efficacité et bonne tolérance. Il faut souvent associer deux médicaments de familles différentes, mais parfois un seul suffit. Le patient est au centre du diagnostic et du traitement, c’est son ressenti qui prime.
L’absence de traitement de l’hypertension, lorsqu’il est nécessaire, multiplie par 3 la mortalité par maladies cardiovasculaires et par 4 la mortalité par maladies coronariennes.

Note : * Selon le Dr Ronan Roussel, cité dans Equilibre N° 265, Septembre-Octobre 2008

Sources :
Magazine Equilibre N° 265, sept-oct. 2008, art. “Hypertension artérielle des diabétiques. Quel traitement ?”
Fédération Française de Cardiologie