Témoignage

Monsieur X, 31 ans

J'ai 31 ans et je viens de devenir surveillant pénitentiaire au sein du ministère de la Justice. Pour passer le concours et les différents tests, j'ai opté de cacher mon diabète, ou du moins, de ne pas le divulguer. Ma crainte était d'être déclaré inapte à l'emploi.

Mon diabète est pourtant très bien équilibré. Atteint de diabète depuis 30 ans, je n'ai pourtant aucune complication. L'ironie est que, à la suite du concours, après les premières épreuves passées, j'ai fini très bien classé.
Je suis ensuite entré à l'Ecole Nationale de l'Administration Pénitentiaire où j'ai eu des examens, tests, épreuves sportives à passer pour acquérir le statut de surveillant pénitentiaire. Tout a été réussi !!! Je n'ai jamais rencontré de problèmes durant la formation à cause de mon diabète. J'ai même terminé dans les meilleurs. Le seul vrai problème a été plutôt de devoir le cacher, et la crainte que durant ces mois, le diabète soit découvert par quelqu'un, et en particulier par mon coloc de chambre. Bref, je me tiens à votre disposition si vous souhaitez en savoir davantage ou même me rencontrer. Enfin, je me suis quand même toujours demandé si mes craintes que mon diabète soit découvert étaient justifiées ou non, et ce qu'il adviendrait réellement s'il était découvert...

 

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi